Marionnettes de ANDREE AUBONNET

Dans la forêt du temps, un arbre se transforme
Un visage est né coupé de ses racines .
Les rides aiguë des heures qui s' égouttent inlassables, creusent jusqu' à l' aubier l' angoisse du devenir.
Les larmes gravent leurs empreintes.
Un sourire parfois étoile son écorce.
Ses branches désincarnées se libèrent, fils multipliés pou l' ébauche d' un geste.
La main qui les noue les fera refleurir
anne- Marie Callamard

Commentaires

31.08 | 17:10

Youpiii ... 2mn25 pour "reconstruire" ta poule et ses petits. Est-ce que je deviens artiste ?
Trop sympa le puzzle.

...
19.02 | 11:10

Bonjour,
Je suis ravie que mon travail vous plaise. Merci pour votre message.
"Emeute " est proposée 600 €.
Bonne journée, cordialement .
A-M Callamard

...
18.02 | 19:36

Bonjour
J aime beaucoup votre travail et je voudrais savoir combien vous vendez cette toile svp??!
En vous remerciant par avance
Coeurdialement
Cédric Aubert

...
02.02 | 15:28

Merci Anne-Marie pour l'article de FRANCE INFO que tu nous as fait partager :
Phyto Neurologie et Musiniériste. C'est incroyable !! On en parlera vendredi

...